SDC16557

 

-« Si on faisait un effort on aurait pas besoin d’un contrôleur du Bonheur ?! »

me sort tout de go, Elliot, un p’tit philosophe en herbe. Ce petit bonhomme, faisant preuve d’une grande lucidité, est âgé d’une dizaine d’années, comme la douzaine de gamins accompagnés par quatre jeunes charmantes animatrices sur cette ligne 1. Je veux pas dire, d’habitude l’ambiance est plutôt morose. Pas un pet ne dépasse l’autre sur cette ligne. Normal, beaucoup de touristes allant et venant, les Champs, la place de la Concorde, le Louvre, et bien d’autres lieux/monuments de notre ville-lumière. Ajoutons à cela toute la couche sociale du huitième et seizième arrondissement… Il y a fort à parier que beaucoup d’entre eux désapprouvent le discours anti-Sarkozyte aiguë, et par-dessus tout détestent ce genre d’incursion : un mec a l’allure saltimbanque, gueulophone en main.

Là c’est très différent !

«La vérité sort toujours de la bouche des enfants » dit-on. J’avoue que l’intervention de ce p’tit gars au regard clair, avec ses mots si limpides, me souffle, voire même me transperce d’un coup de poignard ! Tout bonnement parce que cela nous ramène à l’état du monde, de notre « bonne société » … une société où l’on prône l’individualisme à outrance. Une société où les dirigeants nous prennent pour des cons, à tel point qu’à défaut d’en pleurer cela en devient risible. Un monde où beaucoup trop d’ados de vingt printemps vivent en hiver à plein temps, se prenant beaucoup trop au sérieux, les zygomatiques coincés au point de ne plus pouvoir sourire. (Ont-ils perdu l’innocence propre à l’enfance ? ont-ils su seulement sourire un jour ?). Un monde fait de fatalistes , de poujadistes, et autres… qu’on a honte de laisser aux générations futures.

Oh, bien-sûr il reste les « Adeptes de la Bonne Humeur », et rebelles du genre !

On m’a souvent catalogué comme étant un optimiste à toute épreuve. Je ne suis pourtant qu’un « pessimiste averti », comme je me tue à le répéter!

Non, franchement il y a de quoi pousser un solide coup de gueule, sur ce qui se passe chez nous, ainsi que sur notre p… de planète. Heureusement, moi, mon « coup de gueule c’est avec le sourire et mes mots que je le pousse… et non pas avec une Kalachnikov !

Riches de nouveaux scandales, en direct du château, nous avons Sarko alias Nicolas-talonnettes, qui s’amuse à «faire président » … comme on « fait l’acteur ». Cette étrange formule sort de la bouche même du chef de l’Etat .

L’affaire Bettancourt pourrait au moins nous secouer !N’y t-il pas de quoi gueuler : « stop, il y a en marre ! la coupe est pleine ! » en voyant le pouvoir en place se substituer à la justice ?

Avec des ministres sans vergogne nous mentant de manière éhontée, tel un crachat à la face du peuple. Un gouvernement « escroc » multipliant les écrans de fumée, la langue de bois, et pour qui les faux en écriture sont monnaie courante. Un gouvernement déplaçant beaucoup d’air…au lieu d’engager une véritable action sociale.

Là, c’est vrai, j’exagère ; l’action existe ! Mais dans quel sens ??? supprimer des acquis sociaux ayant plus de cinquante ans d’existence, et pour lesquels nos aînés se sont battus ??? l’action contre une certaine catégorie de la population : les Roms , qui n’est pas sans nous rappeler certains épisodes tristes et infects des années 40/45, avec le fascisme fricotant avec le profit, l’horreur, la délation, la cupidité, la médiocrité, et j’en passe ? … Brandissant ainsi la bannière de l’insécurité, ces pauvres bougres de Roms, payent les pots cassés ! histoire de faire passer la pilule d’une « République Bling-bling », des derniers gros scandales, et nouvelles taxes et lois en route depuis cet été !

Mais rappelez-moi, Django Reinhardt, était bien Gitan, Manouche, Tzigane ???

Bon-sang, il reste encore tellement à dire: Sakineh Mohammadi Ashtiani, cette pauvre femme Iranienne, veuve et mère, sur le point d’être lapidée pour un soi-disant adultère …après le décès de son époux ! Même ce drame est en passe d’être récupéré par tous ces politicards… Mais quand cela cessera t-il ??? Resterons-nous encore longtemps sourds, aveugles, muets, insensibles à ce qui nous entoure ???

Je me souviens qu’au début de l’aventure « underground » et terriblement humaine, pas mal de monde me déconseillait de mettre l’accent « politique anti-Sarko »dans mon petit show… aujourd’hui encore! Pour tout dire, je suis content de ne pas avoir lâché, et même d’avoir approfondi mes « actualités politiques » brèves et succinctes.

Faudrait pas oublier que nous vivons en pleine dictature pédagogique, lorsque nous lisons une certaine presse, regardons « TF-haine » et écoutons France-Inter (que je boycotte depuis l’incident Guillon soit dit en passant). Ils sont tous devenus si consensuels, si complices…à part quelques organes de presse tels que Marianne, le Canard Enchaîné, le Point, et surtout Médiapart (respect pour ces derniers, car ils tiennent la dragée haute à Sarko & ses sbires).

Quant à l’humoriste cité plus haut :Stéphane Guillon, sur France Inter « fort en gueule, et couillu » il s’est fait tout bonnement virer, comme l’on devait s’y attendre.

Bien sûr, je ne vous cache pas que mon discours a directement affecté les dons ! Mais le plus important reste que je me sens libre, puisque mon éthique, elle, reste intacte. Certains me trouveront doué, avec du talent peut être ? d’autres, eux, me prendront pour un « emmerdeur », un « baltringue ».Seulement, moi, le soir je peux me regarder dans le miroir … Puis, au risque de paraître candide (ce que je ne suis pas, croyez-le !) quand je contrôle un par un les sourires, quand la rame entière applaudit le « sourire collé-serré » des jeunes amoureux de quinze à quatre-vingt-quinze ans, des « petits magiciens et petites fées », des futures mamans…les poignés de main, les « merci pour ce voyage extraordinaire », ces moments de chaleur intense, si humaine, continuent de me porter.

L’effet domino continue ! J’avais abandonné mon clavier, ce blog depuis bien trop longtemps, et pourtant ce ne sont pas les anecdotes qui manquent !

Tiens, je vais m’écouter un morceau de Dutronc : « Je retourne ma veste… »

Vous allez me croiser, plus que jamais entre les lignes …

Aventures à suivre!

Sourirement vôtre

 

logo