SDC14098


Accoudé au zinc d’un troquet de quartier, face au port de plaisance de Bastille, je rencontre David, un jeune Sépharade trentenaire. Tout comme moi, il a la rencontre aussi facile que l'est  son "sourire beau gosse", la conversation riche autant que chaleureuse, et si je me souviens bien, il est architecte (?). Il fait une pause-café, avant de repartir bosser juste à coté. Il insiste pour régler toutes les consos. (ça tombe bien, les dons n’ont guères été nombreux, jusque-là).

Carine, la serveuse se la joue panthère noire, sourire carnassier, et ensoleillé des femmes des îles, me tend un troisième expresso:il me faut ma dose ! A la regarder déambuler du bar à la terrasse, éclatant de rire , je comprends que la moitié de la clientèle masculine en pince pour elle …

Je profite des arrêts bistrot pour jeter un œil dans le Parisien.

Aujourd'hui, 22 juillet: « sécurité » suite aux émeutes de Grenoble, le 19 juillet. Ces faits sont qualifiés d’une extrême gravité, bien entendu. Sécurité ! mamelle du gouvernement, ça marche à tous les coups !!! ça rassemble tous les moutons,et quel écran de fumée, quelle p… de fumigène !

Puis l'on s'inquiète de l’état de santé de son Altesse, Nicolas-Talonnettes. Ben oui! notre « Bon Petit Roi » a eu son malaise…l’été dernier !

Et on nous fait avaler sans remords l'approbation par les députés de la retraite à 62ans !

Enfin, la cerise sur le gâteau:" Légère embellie pour Eric Woerth";et ce n'est que le début de cet« Élysée Gate ». Ce n’est plus une République dans laquelle nous vivons, mais en pleine oligarchie … celle des plus forts, celles des plus riches !

On tente de nous noyer le cerveau sous un flot d’informations toutes aussi bidons les une que les autres, on tente de fourguer de faux coupables à notre « mal vivre »...Mais j'y reviendrai un peu plus tard, dans un message consacré à cette nouvelle oligarchie dans laquelle nous gagnons, tant bien que mal, notre "pain quotidien".

Il y de quoi gerber tous les cafés que j’me suis envoyé depuis ce matin. –« Faut pas, Emmanuel ! », c’est presque un mantra que je me répète silencieusement dans la tête, avant d'aller à mon rendez-vous afin de régler mes problèmes «d’ordre social » … et obtenir, enfin! le « R.S.A », à défaut d'être reconnu comme étant une "profession d'utilité publique"par le gouvernement lui-même, ou pourquoi pas, par la RATP (comme le suggèrent certains passagers...ou comme je l'énonce moi-même dans mon discours.)

Des visages, des portraits souriants s’opposant à la grisaille, au conformisme, ou au formatage version matraquage...une seule solution s'impose : penser à tous ces sourires, et anecdotes des jours précédents. Des souvenirs j’en ai plein ma besace, fort heureusement !

21 juillet : ce jeune couple Russe, Isabelle et Pavel, beaux, sereins, pleins de certitudes, et surtout débordant d’amour l’un pour l’autre. J’connais ça ! Moi, c’est pour ma « Belle Louve Romaine » que j’ai ce regard-là… un peu comme si Clyde Barrow dirait –« Moi, c’est pour Bonnie que je tremble » !

Revenons sur nos « souriants passagers » : la petite Salomé, accompagnée de son frère jumeau, Simon. Deux p’tits anges avec un sourire traduisant l’innocence de leur six ans et demi… sans compter celui de la sœur cadette, à peine trois ans et demi, Alice « la Malice » ! Pour le coup, c’est sa famille qui l’a surnommée ainsi, et à juste titre.

Puis, je tente de contrôler le sourire d'une"catho intégriste" à l'excès, pro-Sarko à n'en point douter et qui m'insulte au passage...Elle est vraiment très moche, avec son acné de vieille fille et ses verres-loupe sur son gros tarin. Faut pas croire que je suis bête et méchant, je ne fais que décrire le personnage ...

Heureusement, le "sourire-champagne"de Barbara, la belle cinquantaine, ou celui de Joanna, plus jeune mais tout aussi radieuse me remontent un peu le moral.

Je n'oublie pas, puisque j'ai pris soin de noter quelques mots sur eux dans mon carnet moleskine, ce petit couple: Hadja, belle au "sourire romantique" et son homme, Malone au "sourire-poète".

Certains viennent de loin, comme Cathy, de New-York city... étonnée que les parisiens ne soient pas plus souriants que ça ! idem, pour Coralee ... américaine en balade dans la ville-lumière.

Encore une fois j'avais réussi le tour de force de faire applaudir le "sourire-magicien" de Killian, 4 ans, et de son petit frère Jonathan, âgé de 2ans... comme mon "mini-CdB", alias Mister Kromignon, notre "p'tit fils" à ma "Belle Assistante Joviale" et moi-même.

Un couple, encore un ... Divine et Jason : que de la lumière, et vive l'Amour ! Malik, fier d'être Kabyle,  souriant et pragmatique au point de nous offrir un "sourire-philosophe". Et enfin les "sourires-bouquets-d'fleurs" d'Aurélie, Paulette et  Sandrine, croisées sur la ligne 2, et qui ont contribué à faire sourire toute la rame, en participant avec moi.

Tous ces sourires me font retrouver ma bonne humeur malgré la  lecture de cette feuille de choux avec son axe "sécuritaire" qui a bien failli me plomber le moral pour la journée.

Sourirement vôtre !

P.S: vous verrez des "pastilles" de nouvelles photos (à l'aide du portable) de membres & sympathisants de la Brigade du CdB . Une bien belle galerie de nouveaux visages, de regards ... avec le sourire !

À vous de venir les découvrir...


mail_1