Photo137

 

Tout se passe bien, ce jeudi 28 avril, lors de ma première série de "contrôles".

Ligne B, direction gare du Nord. Parmi les passagers, les sourires de deux géants s'imposent à moi. Enfin, je dis "s'imposent", mais en réalité c'est un sourire bienveillant, que j'appelle habituellement le "sourire-arbre". Les dons pleuvent de tous cotés : c'est d'abord Amina , jeune romantique à la chevelure bouclée couleur de jais, qui, assise sur un strapontin, ouvre le bal en m'offrant cinq cigarettes.

Puis c'est au tour d'une dame d'âge mûr, accompagnée de son amoureux de mari, qui me tend quelques pièces. Ce sourire de "jeune amoureux" que j'affectionne tout particulièrement, doit avoir approximativement soixante quinze ans !

Une fois dans la gare, en sortant du Monoprix : un escadron de flics qui a l'air sur le pied de guerre attire mon attention ... ils sont une bonne quinzaine au moins !

Je me dirige vers la ligne 2, Porte de la Chapelle. Le couloir est particulièrement long et j'y croise très souvent des connaissances :  Mohamed, le mendiant au sourire plein de bonté. Nous nous saluons à chaque fois, d'un "Salam Alikoum", et  je lui donne quelques pièces de monnaie quand la journée est suffisamment  bonne, car la roue doit tourner pour tous ... lui, parfois, me donne un pack de lait frais ou un kilo de sucre. Puis les vendeurs à la sauvette, Afghans et Pakistanais, me gratifient d'un sourire complice.

Au pied de l'escalier, ça descend, ça monte, ça court dans tous les sens. Je me fais souvent la réflexion en regardant autour de moi, -"pourquoi n'y t-il pas d'escalator ?". Je croise le regard désemparé d'une jeune maman Africaine. Elle se demande comment faire pour monter avec la poussette et son fils âgé de trois ans ... et avec une mini tonne de sacs de courses ?

Son fils s'appelle Espoir ... un joli prénom, ne trouvez-vous pas ? je l'aide à monter, bien-sûr  !

Sourirement vôtre

 

mail_1